les mammites ches les caprines

 ::   :: 

      

default les mammites ches les caprines

   scorpion 27, 2008 10:03 pm

L'intrt port jusqu' ce jour l'tude de la pathologie mammaire de la chvre reste insuffisant et beaucoup moins important que celui donn aux mammites bovines. Cet tat de figure est le mme pour tous les autres domaines d'tude de l'espce caprine.

D'une manire gnrale, les travaux bien avancs sur les mammites des petits ruminants ont accus un retard de plusieurs annes par rapport ceux mens sur la vache laitire. Les considrations conomiques pourraient en tre derrire.

Nanmoins, dans certains pays de la mditerrane, de multiples recherches se sont orientes dans ce sens. Cela est due l'importance qu'a connu l'levage caprin dans ces pays et qui va de pair avec le dveloppement du secteur de transformation du lait et la fromagerie et premier lieu.

En Algrie la situation est autre; en effet l'effectif caprin se trouve irrgulirement reparti sur diffrentes rgions et sous diverses conditions climatiques et environnementales et que l'on peut classer selon le mode de vie en deux catgories:

1- La premire regroupe les cheptels qui vivent en rase campagne et qui pturent habituellement ensemble avec les ovins et faisant des transhumances communes avec eux.

2- La deuxime catgorie tant celle des chvres qui partagent les habitations des familles au fond mme de certaines localits urbaines. Ce genre d'levage est n autrefois des propres besoins alimentaires des petites familles en lait et drivs et qui est devenu par la suite une accoutumance pour ces foyers.

Dans l'un et l'autre cas, les animaux sont gnralement laisss eux mmes sans tre regroups en lots homognes et dpourvus de tout plan de rationnement ni mme de suivi sanitaire.

Malgr les efforts dploys pour dvelopper ce secteur par l'importation de femelles hautes productrices de lait, rien n'a chang sur le terrain, et le rve de l'leveur d'avoir une gracieuse chvre s'vapore aux premiers jours de l'introduction de l'une de ces femelles dans son troupeau. En fait, il a t constat que ces chvres avaient besoin, pour exprimer leur potentiel productif, des conditions d'levage semblables celles o elles taient exploites. De plus l'absence d'une couverture technique ncessaire dans de telles oprations a prcipit l'chec.

Dans de telles conditions, il serait toujours difficile de mener une tude quelconque sur cette espce si on voudra respecter des critres et des paramtres bien dfinis. Ceci nous amne rflchir sur l'adoption d'un levage de type intensif qui actuellement fait presque dfaut dans notre pays.
avatar
scorpion



: 2
: DZ
: 27/03/2008

    http://www.salsad.1fr1.net

    

      


 ::   :: 

 
: